le dernier chapitre

Épisode non-résumable, c’est un très petit podcast très personnel pour vous parler à vous, juste entre nous… Rien à dire de plus, juste à écouter.

Pour ceux qui préfèrent l’écrit, voici ce que ça donne:

voyagecast 73: le dernier chapitre

Bienvenue sur voyagecast, votre podcast sur le voyage ! Ce coup-ci, pas d’invité, juste une petite discussion entre toi, oui toi, cher auditeur, et moi.

Pas de voyage lointain, pas d’avion à prendre, aucun risque de malaria et pas de méchantes sangsues sauteuses à l’horizon, non, juste toi et moi.

Jeudi passé, en arrivant au travail dans mon atelier de Thun, je me suis dit qu’il fallait vraiment que je me mette à calculer le nombre d’épisodes de podcasts que j’avais fait, entre voyagecast et anthropodcast, de manière à pouvoir savoir quand j’enregistrais mon 100e épisode. C’était la semaine passée, anthropodcast numéro 18, un épisode par ailleurs dirigé de main de maître par mon amie et collaboratrice Anne-Laure.

100 podcasts enregistrés, une belle réalisation, ou en tout cas une longue réalisation pour un barbu dans sa chambre. Comme souvent dans une étape avec un chiffre tout rond, on se met à cogiter et à vouloir savoir ou on en sera dans le futur. Que sera voyagecast au 150e épisode ? Que ferai-je au 200e ?

Hé bien je vais vous le dire tout de suite, il n’y aura pas de voyagecast 200, ou en tout cas pas avant longtemps. Pourquoi ? Laissez-moi vous l’expliquer.

Voyagecast a commencé parce qu’il me fallait un moyen d’exprimer ma créativité, de faire autre chose que de la mécanique ainsi que pour combler une absence de podcast sur le voyage. Je voulais faire du podcast, j’en ai fait pendant presque trois ans et ça m’a comblé, remplissant ma vie de plus de voyages que je ne pourrais jamais en faire et me faisant connaître des gens autour du monde, un pur délice.

Ces désirs, voyagecast ne les comble plus vraiment, sans compter que d’autres envies sont venues occuper la place restante dans ma petite tête.

Cela fait déjà quelques mois que je me demande où je vais avec voyagecast, ce que je veux en faire, ce qu’il reste à découvrir et quelles idées je veux y défendre. Certes, j’ai encore une page de notes avec des idées de voyagecast à enregistrer, mais l’envie se fait moins forte, comme si je savais que ces nouveaux épisodes n’apporteraient pas grand-chose à ce qu’on a fait jusqu’à maintenant.

Et puis, je suis fatigué. Fatigué de chercher des invités qui mettent parfois des mois à répondre, fatigué de devoir gérer des problèmes de micros à l’autre bout de la planète, fatigué de faire du montage pendant des heures. Je ne suis pas fatigué de parler avec mes invités, qui sont toujours agréables et avec qui échanger est une vraie richesse. Mais le reste me fatigue vraiment trop.

Anthropodcast n’est pas étranger à cette fatigue. Commencé comme un podcast à la cool, il me prend actuellement beaucoup plus de temps à préparer que voyagecast. Si une petite recherche Wikipédia me suffit pour préparer un voyagecast, pour anthropodcast c’est des livres entiers qu’il me faut lire ! Et puis on a commencé la vidéo depuis quelques épisodes, et j’avoue que c’est plutôt intéressant. Certes, je ne maîtrise pas ce format, tout est nouveau, mais j’ai l’impression de me remettre à créer, chose que j’ai perdue au fil du temps sur voyagecast qui a un format bien défini.

Voyagecast a été créé pour pousser les gens à découvrir le monde et à voyager, mais les thématiques ont très gentiment déviées, passant du guide de voyage audio a des discussions parfois bien consistantes sur le voyage et sur l’Autre avec un grand A. Mes épisodes préférés sont d’ailleurs ceux ou on lutte contre des idées reçues, ou on tente de changer d’angles, ou on se met à la recherche de vraies expériences avec l’inconnu. Les autres épisodes me tentent moins et j’y vois de moins en moins d’intérêt. Voyagecast est presque trop facile en ce sens, faisant retomber ma créativité, pour ça anthropodcast est un vrai challenge, notamment avec YouTube, et j’aime les challenges.

S’il est facile de trouver un voyageur qui nous raconte son voyage en Thaïlande, trouver un invité qui va aller plus loin dans le sujet et amener quelque chose de plus consistant est beaucoup plus complexe. Et puis, surtout, ça demande une préparation beaucoup plus poussée.

Cela fait maintenant 7 mois que je sors un épisode par semaine, voire même un poil plus, entre voyagecast et anthropodcast. Garder sa motivation pour les deux et continuer de tenter d’avoir un meilleur niveau, c’est impossible sur le long terme.

Ayant beaucoup plus de motivations et d’idées pour anthropodcast que pour voyagecast, le choix était vite fait.

J’ai dit depuis le début qu’anthropodcast était du voyagecast level 10, une façon de voir le voyage et les gens qu’on y rencontre avec plus de maturité, laissant de côté les photos HD en papier glacé pour prendre un livre de 600 pages pour tenter de comprendre le monde… Je critique souvent les blogs de voyage, relais parfois inconscient du voyage sans cerveau n’apportant rien au Web et à ceux qui le parcourent. Je ne pense pas ça de voyagecast, mais j’ai peur que ça le devienne. À force de devoir trouver des invités absolument, je risque de baisser mes critères, d’être redondant, de perdre ce pour quoi j’ai commencé à faire du podcast.

Et puis, on parle assez de voyage sur le NET, même si c’est trop souvent sans grande intelligence. Par contre, on parle très peu voire pas d’anthropologie, et c’est dommage, parce que ça peut apporter une réelle dimension au voyage. Je me suis mis à lire Nigel Barley, un anthropologue qui raconte ses expériences de terrain avec tellement d’humour et de sincérité qu’il nous fait rire et pleurer sur la même page. En le lisant, j’ai trouvé exactement ce que je voulais faire quand je parle de voyage sur anthropodcast, un savant mélange entre de l’anthropologie et du récit de voyage, une histoire pas seulement marrante à lire, mais qui nous pousse à aller plus loin encore.

Et puis, il y a les retours des auditeurs. J’adore les retours, savoir qu’on a fait passer le temps agréablement à un auditeur à l’autre bout du monde, c’est émouvant. Les retours sur anthropodcast sont différents, imaginez, des auditeurs ont acheté des livres d’anthropologie grâce à notre travail. C’est un truc de fou quand on pense que des professeurs n’arrivent pas à en faire acheter à leurs élèves. Je ne sais pas si on peut appeler ça une échelle de valeurs, mais pour moi il est plus important de convaincre un auditeur d’acheter un livre et de lire de la science que de le persuader d’aller en vacances en Malaisie.

Et puis, je sais qu’anthropodcast a du potentiel, vraiment. Mais pour exploiter à fond ce potentiel, il faut du temps, beaucoup de temps, denrée qui se fait rare si je continue voyagecast. Je préfère faire un focus sur anthropodcast plutôt que de m’épuiser sur les deux et finir par tout arrêter.

Voyagecast ne meurt pas vraiment, mais il change complètement de rythme. Désormais, je n’enregistrerai un voyagecast que quand j’en aurai envie et que je penserai que ça en vaut vraiment la peine. J’attends le retour de Marion qui est en Tanzanie chez les Hadzabe, le retour de Florence sur la Birmanie ainsi que celui qu’on va enregistrer avec mon ami Laurent. Mais je ne veux plus m’inquiéter pour des deadlines. Peut-être que ça en fera un par mois, peut-être un tous les deux mois, mais ça sera de la qualité, du moins je l’espère, et de la profondeur. En relâchant la pression, je gagne en flexibilité et en motivation et je ne vous offre que le meilleur, garanti sur facture !

Avant d’achever cette litanie solitaire, laissez-moi vous convaincre d’aller écouter anthropodcast. En fait, ça me chagrine un peu de voir qu’il y a plus de monde pour écouter un podcast sur le voyage qu’un podcast sur l’anthropologie, même si je comprends l’aspect rebutant du concept. Déjà, je pense qu’on ne peut pas réellement être un voyageur complet en ignorant complètement l’anthropologie, et même qu’on rate un nombre incroyable de choses pendant nos voyages. Se mettre à tenter de réfléchir comme un anthropologue, se mettre à observer tout ce qui bouge et essayer de trouver un schéma pour expliquer les interactions entre les gens, c’est passionnant. L’anthropologue voit ce que le voyageur ne voit pas, tente d’expliquer ce que le voyageur se contente d’ignorer, passe de la 2d à la 3d si j’ose dire… Bref, pour un voyageur, l’anthropologie est un outil indispensable à amener dans son sac, et on vous aide à y voir plus clair.

Pour le non-voyageur, anthropodcast est aussi un bon moyen d’appréhender les sciences sociales sans oublier un petit parfum d’ailleurs tout à fait délicieux. Laissez-nous vous emmener chez les Pirahas, vous faire découvrir leur langue et leurs coutumes, et vous verrez qu’au-delà des paysages et des hôtels, il y a des gens capables de vous faire douter de votre propre culture.

Et puis, si le format de voyagecast n’a pas évolué en 3 ans, celui d’anthropodcast est plein de nouveautés. Anthropoquizz par exemple, un jeu dans lequel il faut deviner d’où viennent des sons étranges ou à quoi servent des objets bizarres, de quoi en apprendre plus tout en jouant, vous pouvez même de gagner un livre d’anthropologie offert par nos soins.

Et anthropodcast, c’est aussi un moyen pour nous pour vous parler d’art, de bouffe, de danse, de religion, de coutumes et de manière de vivre loin ou proche de chez vous, toujours avec l’équilibre et la bienveillance que j’espère avoir sur mes podcasts.

Alors, faites-moi plaisir, restez à l’écoute des prochains voyagecast qui poperont aléatoirement sur les flux et, surtout, allez sur anthropodcast.fr vous abonner à anthropodast, voire même encore mieux, aller sur YouTube, cherchez anthropodcast et abonnez-vous, on vous promet pleins de vidéos plus intéressantes les unes que les autres qui vont vous faire découvrir et aimer l’anthropologie !

Cher auditeur, merci de m’écouter, merci de me soutenir et merci d’accepter une sortie d’épisodes un plus aléatoire, j’espère que tu ne m’en veux pas et que je t’ai convaincu du bien-fondé de ma décision. Merci aussi pour tes messages, tu ne peux même pas savoir combien de fois ils ont transformé un lundi pluvieux en journée de bonheur !

Puisqu’on est entre nous, je te laisse avec une de mes musiques préférées.

Que la force soit avec toi !

La musique de fin est de Pink Floyd, le titre est Wish You Were Here

By | 2016-11-14T20:17:49+00:00 mars 25th, 2015|Billets, Podcast, Voyage|30 Comments

About the Author:

Jonathan, 31 ans, suisse, polymécanicien, voyageur, producteur de contenu sur le voyage depuis 4 ans, sur l'anthropologie depuis 2 ans. Convaincu que l'anthropologie et les sciences sociales devraient être plus mises en avant, essaie de faire ce qu'il peut pour aller dans ce sens.

30 Comments

  1. Phil 25 mars 2015 at 12 h 14 min - Reply

    hello même les forgerons peuvent pas tout fer .
    Merci pour Pink Fioyd musique de ma jeunesse .
    Bonjours chez-vous Phil

  2. Capitaine Rémi 25 mars 2015 at 17 h 18 min - Reply

    Même si cela peut paraitre une mauvaise nouvelle au premier abord, il est important que tu continues à faire ce que tu aimes faire ! Merci Jonathan pour tous ces podcasts 😉

    • Jonathan Maitrot 25 mars 2015 at 22 h 40 min - Reply

      Oui, surtout que je continue à fond en fait, mais même en allégeant un peu voyagecast je galère pour tout faire !
      Mais j’aime autant avoir trop à faire que pas assez, je suis un peu fou ! 😉

  3. Michael 25 mars 2015 at 17 h 37 min - Reply

    Jonathan, tu sais ce que je pense de voyagecast et malgré la relative tristesse de voir sa « extinction » on voit que tu as bien réfléchi à tout ça et que c’est pour le mieux.
    Merci en tout cas d’avoir créé et développé voyagecast qui m’a bien sûr inspiré à créé mon propre podcast.
    Du coup, je vais me mettre à l’anthropologie 🙂

    • Jonathan Maitrot 25 mars 2015 at 22 h 41 min - Reply

      Extinction est un grand mot, ça ralentit juste pour me permettre d’accélérer de l’autre côté 😉
      L’anthropologie pourrait t’intéresser, il en faut bien quand on est expatrié, histoire de comprendre ou on est tombé !

  4. Odrade 25 mars 2015 at 17 h 53 min - Reply

    Salut Jonathan,
    Je comprends.
    Et tes Anthropodcast sont sûrement intéressants.
    Mais je vais regretter les formats 45 minutes. Je dessine en t’écoutant. Avec Podcast Science, tu es mon podcast préféré.

    J’ai souvent râlé dans mes messages à toi, mais j’aimerais te dire que j’adore tes émissions qui ouvrent sur le monde entier, alors que je suis enfermée dans mon atelier.

    Merci encore et j’espère que tu vas continuer de temps en temps à me faire faire des voyages immobiles.

    Suggestion : fais des Antrhopodcast de 45 minutes ;o)

    biz
    O.

    • Jonathan Maitrot 25 mars 2015 at 22 h 44 min - Reply

      Salut !
      Merci pour tes encouragements, même si je ne me rappelle pas de t’avoir vu râler !
      En fait, on va varier les temps et les formats sur Anthropodcast, mais on en a déjà en préparation qui devraient durer plus de 45 minutes, du voyagecast mais avec de l’anthropologie dedans en fait. On va parler de chamans en Mongolie par exemple, ça risque d’être bien fun…

      • Odrade 26 mars 2015 at 18 h 17 min - Reply

        Ah cool !
        Dans ce domaine, n’oublie pas qu’on a plein de rebouteux et de mediums (medias ?) en Suisse, qui travaillent parfois gratuitement. Etrange, non ? ;o)

        Comme autre sujet, pourquoi ne pas interroger des journalistes (surtout ceux qui travaillent à l’étranger) sur leur rapport avec l’autre ?

        Biz
        O.

        • Jonathan Maitrot 31 mars 2015 at 19 h 02 min - Reply

          Tu as raison pour les rebouteux et le secret par exemple, mais je ne pense pas que je vais m’y intéresser. Les chamans sont intéressants parce qu’ils ne cherchent pas à soigner le corps, mais l’esprit (en très court), ce qui n’est pas le cas des rebouteux.
          Interroger les journalistes serait intéressant par contre, c’est en partie plus ou moins prévu mais c’est pas évident.
          Merci pour les idées en tout cas !

  5. Odrade 25 mars 2015 at 21 h 54 min - Reply

    Pardon ;o) 45 minutes et plus, oeuf corse !

    biz et bonne continuation, je continue à surveiller ton site !

    O.

    • Jonathan Maitrot 25 mars 2015 at 22 h 47 min - Reply

      ha ha, ne t’inquiète pas, les prochains voyagecast risquent d’être bien longs, de quoi faire un livre de dessins au moins 😉
      Je suis aussi un fan de podcasts longs, mais sur l’anthropologie j’ai un peu peur de faire trop long et de larguer la moitié des auditeurs en cour de route 😉

  6. nfevrier 26 mars 2015 at 5 h 46 min - Reply

    Hello Jonathan,
    Tu fais et feras encore partie de mes podcasts préférés. Souvent en désaccord, mais jamais lassé d’entendre chaque nouvelle édition.
    Donc un episode de temps en temps, si c’est un fait avec l’envie, cela nous conviendra. 🙂
    Quoi qu’il en soit, un immense merci pour tout ce travail et ces moments d’évasion.
    Nicolas, de Aotearoa pour encore quelques heures.

    • Jonathan Maitrot 31 mars 2015 at 18 h 56 min - Reply

      Merci l’ami !
      Ne t’inquiète pas, les prochains épisodes arrivent 😉

  7. jerome 27 mars 2015 at 13 h 43 min - Reply

    Salut Jonathan,

    J’ai commencé par ressentir un peu de tristesse en écoutant le début de cet épisode. …Encore un bon podcast audio qui disparait, décidément… Pour entendre alors que tu penses plutôt à baisser la cadence 🙂 Dans cette configuration, je trouve que c’est plutôt une bonne nouvelle en fait car finalement un épisode par semaine ou tous les 15 jours était trop pour moi sachant que j’ai beaucoup d’autres podcasts de qualité à écouter.

    Alors prend ton temps, ce sera toujours un plaisir de voir poper un nouvel épisode sur mon téléphone. Pour anthropodcast, le premier épisode ne m’a pas convaincu mais je pense en écouter d’autres

    • Jonathan Maitrot 31 mars 2015 at 19 h 08 min - Reply

      Salut !
      Tu as raison, toutes les deux semaines ça peut faire trop pour certains auditeurs, donc c’est pas forcément un mal de ralentir 😉
      Pour anthropodcast, c’est différent avec chaque invité et chaque thématique, n’hésite pas à aller au delà du premier voire même à passer directement au 5 pour avoir un autre invité. C’est pas la même chose que voyagecast c’est sûr, mais c’est dans la suite logique…

  8. Cécile 30 mars 2015 at 16 h 00 min - Reply

    Bon ben pour terminer un dimanche de m…e, une nouvelle de m…e ! Je me doutais un peu du contenu vu le titre mais bon, c’est important de faire se que l’on aime et de prendre plaisir à le faire.
    Je te souhaite donc de bons podcasts anthropologiques (je suis moins assidue qu’avec Voyage Cast, mais les podcasts sont bien aussi dans leurs genres) et bon continuation !

    • Jonathan Maitrot 31 mars 2015 at 19 h 10 min - Reply

      Désolé d’avoir pourri ton dimanche 😉
      Je n’arrête pas, donc tu pourras toujours écouter des voyagecast, juste moins souvent. Et c’est surtout une question de temps, là ça commençait à devenir ingérable avec le nombre de trucs en cour !
      Tu verras, tu finiras par te convertir à anthropodcast 😉

  9. Draven 31 mars 2015 at 15 h 03 min - Reply

    Forcément ça paraît un peu triste comme nouvelle, mais étant donné que j’ai fait un choix similaire il y a quelques années, je sais que c’est pour le mieux ! Et ça ne me dérange pas trop vu que j’aime déjà beaucoup Anthropodcast que je vois comme une version un peu plus scientifique de choses qui étaient déjà un peu abordées dans Voyagecast !

    Bref, bonne continuation ! Je continue de te suivre même si en fait pas grand-chose ne change (sauf le rythme de parution de Voyagecast). L’essentiel c’est que tu sois à l’aise !

    • Jonathan Maitrot 31 mars 2015 at 19 h 12 min - Reply

      En fait c’est surtout dû à deux podcasts interminables sur le cinéma, ça m’a achevé 😉
      J’aime bien ta définition d’anthropodcast, je te la pique !

  10. Jérôme galichon 1 avril 2015 at 1 h 06 min - Reply

    Mauvaise nouvelle… Bon, si les épisodes moins réguliers durent tous 2h cela compensera ….

    En attendant j’ai acheté tristes tropiques pour combler le « trou » dans ma programmation de podcast

    Jérôme

    • Jonathan Maitrot 20 avril 2015 at 18 h 42 min - Reply

      2h c’est long, mais je promets de ne plus me limiter !
      Ha mais c’est bien ça, Tristes Tropiques c’est top à lire !

  11. Laurent 11 avril 2015 at 15 h 55 min - Reply

    Salut Jonathan,
    Fidèle à mon habitude d’avoir un certain retard, voir un retard certain dans mes flux RSS et autre podcast (oui, j’ai parfois du mal à suivre), j’arrive donc par ici aujourd’hui.
    J’ai d’abord frôlé le hurlement primitif « oh le con, il ne peut pas faire ça » 😉 Mais bon, la chute qui me laisse entrevoir moins de podcasts mais tout de même quelques-uns me va 🙂 J’avoue d’ailleurs que je m’étais posé la question quand tu as démarré anthropodcast, « mais comment arrive-t-il a faire tout ça », « serait-il un surhomme », voir même « mais est-ce qu’il ne se doperait pas un peu » 😉
    Bon vent ici et sur anthropocast en tout cas, et je n’oublie pas cette promesse, « après un passage sur voyacast, un jour où l’autre, tu passes à la télé » … donc voyecast ne peut pas disparaître complètement tant que cette promesse ne c’est pas réalisé ! (pour ceux qui s’inquiéteraient quant à une certaine mégalomanie de ma part, une chute sans bêtise aucune eut été … impensable !)

    • Jonathan Maitrot 20 avril 2015 at 18 h 50 min - Reply

      Ha mais si je pourrais, c’est mon podcast, je l’arrête quand je veux ! 😉
      Comment j’arrive à faire tout ça ? Simple, j’ai une équipe de 15 personnes avec moi, d’ailleurs Anne-Laure est responsable de notre filiale de Nice, j’ai été faire des repérages sur Montréal et Québec pour commencer la conquête des Amériques. Mais ça reste entre nous.
      Pour la TV c’est entrain de se faire, t’inquiète, tu auras ton heure de gloire audiovisuelle, suivie de beaucoup d’argents, de bonheur infini et de vie éternelle. Ben ouais, sur voyagecast on ne rigole pas avec tout ça, on dépense sans compter ! 😉

  12. Clément 12 avril 2015 at 20 h 26 min - Reply

    Ca pouvait pas mieux tomber (non pas que ce soit une bonne nouvelle, quoique rien de mieux que le retour aux source), mais parce que c’est 100 podcasts, mais aussi et surtout le numéro 73 sur le site!
    La SAVOIE fintieu!

    Belle décision que celle-ci, à force de parler de voyage on oublie souvent de le pratiquer!
    Et à courir derrière une deadline, ce qui doit se présenter comme un témoignage se convertie trop souvent en un produit (valble pour un doc, un livre, etc).

    Que du bon et hâte d’écouter la suite (sans stress et deadline, que du bon!)

    • Jonathan Maitrot 20 avril 2015 at 18 h 54 min - Reply

      Ha ha, pas fait exprès, mais c’est un signe, c’est sûr !

      Disons que sans deadline j’ai souvent la tendance… à ne rien faire. Sans deadline je serai encore à voyagecast numéro 4, mais ceci dit c’est vrai qu’il faut rester équilibré, ce qui est loin d’être facile. En tout cas, on bosse bien et on s’amuse comme des fous sur Anthropodcast, donc c’est que du bon !
      Merci d’être passé l’ami !

  13. Claire 24 avril 2015 at 14 h 34 min - Reply

    Je suis un peu à la bourre et ne découvre ce petit article que maintenant… (oui et le départ en voilier c’est pas pour tout de suite finalement !) En lisant en diagonale j’ai eu un gros frisson mais en relisant bien je suis rassurée, tu n’as pas décidé de tout plaquer pour aller étudier une peuplade dans une jungle impénétrable… On ne cessera pas d’écouter tes podcasts, autant sur voyagecast que sur anthropodcast ! Comme tu nous l’as très bien dit lors de notre skype, il faut que ça reste du plaisir 🙂
    Tiens et l’Anthropoquizz ça me fait penser à un show des années 50 produit par David Attenborough : http://www.bbc.co.uk/programmes/p017bdl3
    A très bientôt !

    • Jonathan Maitrot 28 mai 2015 at 21 h 50 min - Reply

      Je connaissais pas ce show, merci !
      Bah, partie remise pour le voilier, on est jeune, on a tout le temps devant nous !
      Bises

  14. fabrice 25 avril 2015 at 3 h 28 min - Reply

    Ha, mais tu m’en a pas parlé dans nos échanges ! Rah
    Cela dit, je comprends, après tant d’épisodes, tu as le droit de souffler.
    C’est déjà énorme. Pas sûr que j’en fasse autant.

    Mais donc, sur ce blog, on trouvera quelques articles ?

    • Jonathan Maitrot 28 mai 2015 at 21 h 51 min - Reply

      On trouvera toujours des podcasts, mais juste plus espacés 😉
      Disons qu’Anthropodcast, c’est un job de fou, et que je peux pas tout faire, mais finalement on reste dans la thématique de la découverte de l’autre, et c’est le principal.
      Bises

Leave A Comment