Voyagecast 31: des AKB48, des maids, des love hôtels et des chats mignons

/, Japon, Podcast, Voyage/Voyagecast 31: des AKB48, des maids, des love hôtels et des chats mignons

Des AKB48, des maids, des love hôtels et des chats mignons

Si avec un titre pareil je ne buzz pas, je n’y comprends rien… Plus sérieusement, on a continué notre discussion sur le Japon « alternatif » avec l’ami Misaki du podcast Yatta. On a tenté d’explorer des thématiques trollesques au possible, mais en essayant de toujours rester correct sans basculer dans le vaseux de certains sujets… Bref, vous l’aurez compris, un voyagecast bien sympathique qui vous donnera envie de partir au Japon et de tester des activités… surprenantes !

Misaki, je ne sais plus quoi dire…

C’est déjà la troisième fois qu’il passe sur voyagecast, autant vous dire qu’il a les clés et qu’il fait comme chez lui en me vidant le frigo. Il était déjà venu nous parler du Japon « classique » il y a quelques mois, histoire de nous parler des onsens, des endroits à visiter à Tokyo ou à Hiroshima… Mais bon, comme on vous connait, on sait que c’est surtout le Japon « alternatif » et insolite qui vous intéresse. Il est donc venu une deuxième fois enregistrer un podcast à mes côtés. On y avait causé mangas, jeux vidéo, karaoké, yakuzas, purikura, patchinko, parcs d’attractions et autres trucs bien kawaii ! On le retrouve dans cet épisode pour des sujets encore plus fous… Encore merci d’être passé l’ami, enregistrer avec toi fut un vrai plaisir !

L’épisode du Japon en folie

Encore un épisode de folie donc, où les sujets sont trollesques à souhait tout en soulevant, au fond, de vraies questions qui méritent d’être posées. On a donc commencé par explorer les lieux les plus insolites de la restauration japonaise, depuis le neko-bar (bar à chat) jusqu’au restaurant ninja en passant par Alcatraz. Puisqu’on traînait dans les bars, on s’est dit que faire un tour dans un maid café serait tout à fait approprié. Entre une petite danse kawaii et du riz au ketchup, on a profité de causer de la vision de la femme dans ce genre de coins, un sujet à débats assez sensible… Le ventre plein, Misaki m’a proposé d’aller à un concert. Comme il a des goûts assez pourraves assez uniques, on a été voir les AKB48, j’ai même tenté une demande en mariage qui s’est soldée par un échec cuisant… Du coup on a parlé d’amour dans les love hôtels, parce que oui, y a de l’amour un peu partout et c’est tant mieux pour nos amis japonais !!!

D’ailleurs voici une vidéo de maid café assez bien faite et qui n’a pas vraiment de partis pris, contrairement à beaucoup d’autres. Faites bien attention à la façon dont la maid se comporte, on peut desceller un moment de totale incompréhension quand la journaliste lui demande ce qu’elle aime dessiner… Étrange non ?

Liens de l’épisode

Le podcast

Comme d’habitude, le podcast est écoutable en utilisant le player à la fin de l’article. Si vous désirez télécharger le podcast il vous suffit de cliquer sur « download ». Si vous avez un Ibidule, le plus facile est de vous rendre sur la page iTunes de voyagecast (n’oubliez pas de vous abonner pour ne louper aucun épisode) ou SoundCloud. Si vous êtes sous Android, je vous conseille l’excellente application Podcast Addict, le must pour l’écoute et la découverte de nouveaux podcasts ou SoundCloud ! Voyagecast étant désormais sur SoundCloud, je vous conseille l’excellente app sur Windows Phone « Audiocloud » qui permet même de streamer l’émission. Pensez aussi à passer sur Podradio, la radio des podcasts !  N’oubliez pas de partager l’épisode sur Twitter et Facebook et de commenter l’émission, ça fait toujours plaisir !!!

 

By | 2016-11-14T20:18:47+00:00 juillet 17th, 2013|Billets, Japon, Podcast, Voyage|10 Comments

About the Author:

Jonathan, 31 ans, suisse, polymécanicien, voyageur, producteur de contenu sur le voyage depuis 4 ans, sur l'anthropologie depuis 2 ans. Convaincu que l'anthropologie et les sciences sociales devraient être plus mises en avant, essaie de faire ce qu'il peut pour aller dans ce sens.

10 Comments

  1. Haydé[email protected] 17 juillet 2013 at 12 h 29 min - Reply

    Il faut vraiment aimer le ketchup ! 😉
    Sinon je prendrai le temps d’écouter les 2h longues heures sur le Japon clairement
    merci

    • Jonathan Maitrot 18 juillet 2013 at 17 h 32 min - Reply

      En tout il doit bien y avoir 4h30 sur le Japon… entre le « classique » et deux sur le Japon « alternatif » il y a de quoi faire… N’oublies pas de me dire ce que tu en a pensé !
      Sinon effectivement, c’est le plat classique des maids cafés et ce n’est pas vraiment de la gastronomie… Mais bon, c’est mignon les petits chats !
      Merci d’être passé commenter !!!

  2. Phil 17 juillet 2013 at 23 h 18 min - Reply

    Hello le Japon pays incroyable , je sais pas quoi faire comme commentaire , pour moi tout beau tout nouveau .
    Bravo pour la performance de longueur de podcast ,pour moi cela à bien passé , très agréable .
    COOL à une prochaine foi et bonjours chez vous .Phil

    • Jonathan Maitrot 18 juillet 2013 at 17 h 35 min - Reply

      C’est vrai que c’est totalement nouveau, c’est un vrai choque de culture !
      C’est vrai qu’en le réécoutant le temps ne passe pas trop long, il faut dire que Misaki sait comment parler et qu’il a l’habitude des trèèèèèèès longs podcasts !
      Merci d’avoir écouté !

  3. Keyang 19 juillet 2013 at 13 h 03 min - Reply

    Bonjour,

    Super podcast. Pour avoir été au Japon, il y a quelques années, j’ai retrouvé pas mal de choses en écoutant les 3 podcasts sur le Japon.

    Une petite contribution sur les Neko cafés, il y a un projet de bar à chats à Paris, qui avait été financé par crowdfounding http://www.metronews.fr/paris/le-premier-bar-a-chats-va-ouvrir-a-paris/mmfo!bUeddAI2xn4U/ Bref, pas besoin d’aller jusqu’au Japon pour en profiter.

    Concernant les maid cafés, j’y suis allé avec une copine expatriée. Et j’avoue que j’ai été très très mal à l’aise.L’excuse culturelle ne suffit pas pour expliquer ce malaise.

    En tout cas, c’est un très bon podcast ! Merci et bonne continuation !

    • Jonathan Maitrot 20 juillet 2013 at 12 h 40 min - Reply

      Salut !
      En effet, j’avais vu le projet de Neko café sur Paris, on en avait d’ailleurs parlé en off mais on ne l’a pas cité pendant le podcast. Si je retourne à Paris en fin d’année j’espère pouvoir y faire un tour !
      Ouais, les maids café m’intriguent beaucoup, même après avoir pas mal lu sur le sujet et en avoir parlé avec Misaki je ne sais pas trop quoi en penser… Si je mets un jour les pieds au Japon, j’irai certainement y faire un tour pour me faire mon propre avis, tout en étant à peu près sûr que je ne m’y sentirai pas très bien…

      Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir que tu sois passé laisser un mot !

  4. Xilrian 20 juillet 2013 at 12 h 18 min - Reply

    Hello c’est David/Xilrian de podcast science, bon tout ces souvenir remontent au début des années 2000 voir aux années 90 mais il fut un temps ou j’était vraiment à fond dans la culture jap et j’ai eu l’occasion de vadrouiller environs 2 ans en Asie dont deux mois à Tokyo du coup je me permet quelques commentaires un peu random.

    Déjà Pour ce qui est des restaurants/bars à thème, il me semble que c’est plus les thématiques inspirées de la culture jap/manga qui sont spécifiques. Car il existe aussi pas mal de de restaurant à thèmes en France, je ne pouvais m’empêcher au zéro de conduite (cocktail servis dans des biberons), à l’urgence bar (thématique médicale et cocktail servis dans des seringues) et à dans le noir (un restau ou l’on mange dans le noir comme son nom l’indique et ou il me semble les serveurs son aveugles). Des restaurant thématique que l’on peut retrouver à Paris mais aussi dont des équivalents existent dans beaucoup d’endroits touristiques à travers le monde.

    Sur la question du rôle de la femme au Japon il faudrait que je me replonge la dedans mais il ne me semble pas forcément si évident que cela que la société japonaise “traditionnelle” soit plus machiste que nos société occidentale : il me semblait au contraire que le japon d’avant l’ère Meiji était bien moins machiste que les civilisation occidentales de l’époque. Et que c’est justement l’ère Meiji et l’occidentalisation forcée du Japon qui lui a fait faire un extraordinaire retour en arrière (de ce point de vue) au Japon. En tout cas ça avait été ma conclusion quant je m’y était intéressé à l’époque (et puis j’étais sorti avec une japonaise clairement du côté du bakufu :p).

    Pour passer de l’histoire à la pop japonaise il me semble que les spécificité des groupes type Hello projet où AKB48 se retrouverai en France dans un mélange des miss France (dans le côté défilé en maillot de bain et hyper sexualisé mais on te vire si t’as pausé pour un magazine érotique), de la real TV (pour le côté vote et grand groupe) et une émission populaire limite type interville (pour le côté n’importe quoi et parfois bon enfant que l’on retrouve beaucoup dans la popculture nippone). Après perso je ne m’étais jamais vraiment intéressé aux AKB48 mais à l’époque je m’était beaucoup amusé à écouter certain des sous-groupe des Morning Musume (ciblant souvent un publique super jeune mais pour moi tellement symbolique du coté WTF que peut prendre la culture japonaise). Par exemple les mini moni (l’un des sous groupes) étant sélectionnées à la taille (ils prenaient les chanteuses les plus petites ou en dessous d’une certaine taille il me semble).

    Quelques vidéos pour illustrer tout ça :

    http://www.youtube.com/watch?v=zSaIPrzjqVQ (fun fact comme vous pouvez le voir l’une des membres du groupe est occidentale simple à repérer c’est celle qui est systématiquement habillée de manière différente que les autres membres du groupe ce qui me fait penser que c’est par forcément elle qui choisit :p)
    http://www.youtube.com/watch?v=H5GwuA7s_Fs (Du reggae de Morning Musume)
    http://www.youtube.com/watch?v=VSCD1Te1MGU (pour prouver qu’on sait chanter il faut forcément chanter en maillot de bain 😉 )

    Pour continuer sur la sexualisation d’ailleurs, il me semble d’ailleurs qu’on peut considérer que les maids café jouent un peu le «rôle social de la prostitution». Je m’explique : si vous écoutez un reportage sur la prostitution vous entendrez presque systématiquement une sex workeuse vous expliquer que son activité n’est pas seulement sexuelle qu’il y a une importante composante sociale que nombre de ses clients sont désocialisés et souhaitent surtout parler. Et qui y’a t’il de plus désociabilisé qu’un otaku (au sens japonais du terme)…
    Au passage j’avais entendu dire qu’il existait différent type de maid café dont des maids café ou les serveuses insultent le client (sous texte SM mais dans l’autre sens cette foi).

    Mais bon j’avoue que tout ça ce sont des réflexions “vu de loin” vu que je n’ai jamais testé de maid café : ni au japon, ni en Chine (il y en a) ni à Paris… Car il en existe à Paris ! :p
    – Un événementiel : https://www.facebook.com/MaidCafe.GGL
    Et au moins un permanent : http://www.kawaiicafe.fr/ et il me semble en avoir vu un deuxième du côté de châtelet mais avec une clientèle essentiellement moins de 12ans.

    Et justement en parlant de clientèle Misaki n’a malgré tout pas tord quand il dit que le concept ne pourrait pas marcher en France car la cible de ces maid café n’est pas vraiment la même, ce sont plutôt des otaku à la française donc pas nécessairement désociabilisés, je doute que les serveuses discutent trois plombes avec les clients ou entament des parties de jeux de société avec eux et je pense qu’on est donc là assez loin du rôle social de la prostitution et que l’intérêt essentiel réside dans le côté culture jap forcément attirant pour un otaku Français (c’est pas péjoratif je pourrai facilement m’inclure dans le lot), et éventuellement le côté “matage” (en forçant beaucoup le trait ce serait aspect social de la prostitution contre club de striptease, même si l’aspect “matage” existe forcément aussi au japon).

    Toujours sur le côté sex et otaku quelque chose qui m’avait beaucoup marqué quand j’était allé à Akihabara (cartier de l’électronique et des otaku) pour la première foi c’est le nombre d’énorme magasins se spécialisant dans le jeu vidéo érotique/pornographique/hentai. Pas grand chose de plus à ajouter mais c’est surprenant d’entrer dans une boutique ressemblant à une boutique de jeux vidéo et de se retrouver avec un étage entier de jeux de cul. Le mélange de genre à Akihabara est d’ailleurs vraiment surprenant on retrouve pèle quantité de :
    – magasin de jeux vidéos
    – maid café
    – magasins de jeux X
    – magasins de matos électronique : PC, appareil photo
    – magasin de manga / goodies (X ou non)
    – petit stand vendant des composants électroniques

    Et pour continuer sur la sexualisation y compris des jeunes (au passage infantile c’est un peu violent comme vocabulaire :p je pense qu’adolescent aurai quant même suffit ) au Japon plusieurs élément :
    – La majorité sexuelle y est particulièrement basse (13 où 14 ans il me semble contre 16 ans en France)
    – Je ne suis plus sur de la source (peut être «japonaise la révolution douce» d’Anne Garrigue sans certitude) mais il me semble qu’un phénomène assez important au Japon était une certaine prostitution de confort : des lycéennes se prostituant pour acheter des sacs Louis Vuiton… Il faudrait vérifier le sérieux de la source mais il me semble que ça nous pousse à réfléchir à la foi sur la question de la prostitution et sur la question du conformisme social (société de consommation)

    Sinon gros oublis me semble t’il vous n’avez pas du tout parlé de Visual rock ! Quel dommage c’est un peu le pendant masculin des idoles (chanteuses avec un public essentiellement masculin pour les idoles contre chanteur avec un publique essentiellement féminin pour les chanteurs de Visual). Et il y a des trucs vraiment intéressant et parfois surprenant (et de mon point de vue musicalement assez bon mais je ne suis pas un grand mélomane) de ce côté. En particulier dans les classiques Malice Mizer en musique un peu gothique : http://www.youtube.com/watch?v=F143kJea2tw et les classiques de rock/métal japonais (les groupes qui ont précédé le Visual) méritent aussi le coup d’oeil :
    – X-Japan http://www.youtube.com/watch?v=hXhQ3t-qsoM
    – hide http://www.youtube.com/watch?v=NyfSKRb6nx0 (guitariste d’X-Japan dont le vraisemblable suicide à provoqué une vague de suicide au Japon en 98 et des explications tarabiscotées pour y mettre fin à base de il n’a pas voulu se pendre mais se détendre les cervicales, il est encore extrêmement populaire non seulement au Japon mais partout en Asie)
    Il me semble aussi que l’importance accordée à l’aspect visuel qu’ont ces groupes est assez intéressant de même que les allé retour entre Occident et japon. Le Visual et le rock japonais s’est largement inspiré de groupes occidentaux tel que Kiss, et il me semble que plus récemment les inspiration japonisantes au moins sur l’esthétique de groupes tel que Tokio Hotel.
    Et puis tient dans les musiciens masculin Miyavi aussi mérite le coup d’oeil :

    Misaki précisait qu’il était parti au japon avec une association (dont j’ai oublié le nom et que je n’arrive pas à retrouver dans les notes de l’émission) ça me semble en effet une excellente idée, perso un peu dans le style mais plus international en 2005 j’y était allé via une école de langue (sans parler un mot de japonais à la base) et ce fut aussi une super expérience, j’était logé dans une super famille d’accueil, j’avais des cours de japonais le matin ce qui était un excellent moyen de profiter du voyage pour apprendre quelque chose et surtout pour se retrouver dans un groupe très internationalisé Victor (le coanimateur de spoiler alert) et moi étions les deux seuls français du groupe. Il y avait aussi des excursions organisées l’après midi bref un super souvenir et des cours qui ont été exceptionnellement efficaces (ce fut plus ou moins les seuls cours de japonais que j’ai pris de ma vie et ça n’a duré qu’un moi et pourtant je baragouine encore un petit peu).

    Enfin petite remarque/question je suis allé deux fois à Tokyo en 2005 donc et en 2008 la ville a pour moi beaucoup changé en 3 ans (Harajunku est devenu un quartier extrêmement touristique par exemple avec plein magasins stylé hip hop tenu par des étrangers alors qu’on n’y voyait pas trop de Gaijin en 2005). Je me demande comment tout cela a évolué et surtout si il y a eu un “effet Fukushima”.

    Voilà bon après tout ces commentaires il me faut aussi préciser que c’était super de vous écouter et que tout ça m’a grave donné envie d’y retourner 🙂 Et au passage si ça te branche de faire un de ces 4 un podcast sur la Thaïlande ou refaire quelque chose sur la chine n’hésite pas à faire signe :p

  5. Scylla 11 août 2013 at 22 h 45 min - Reply

    Punaise, à cause de Misaki j’ai regardé l’anime AKB0048 et du coup je me retrouve à fredonner sur la chanson en vidéo sur cet article, et là je me dis que je suis tombée bien bas ^^

    J’ai donc 2 épisodes de retard sur le Japon, je vais chercher ça vite fait ! Merci à vous deux !

    • Jonathan Maitrot 12 août 2013 at 20 h 54 min - Reply

      Ha ha, moi aussi je l’ai fredonné quelques jours, c’est diablement efficace !!!
      Merci d’avoir écouté, je pense que tu auras un beau panorama du Japon après ça !

  6. […] http://www.voyagecast.ch  Jonathan est l’un des plus discrets (selon moi) mais parmi les meilleurs (toujours selon moi). Il propose des podcast assez complets sur  des sujets touchant au voyage et à la découverte du globe. J’ai beaucoup aimé son podcast avec l’ami podcasteur de Yatta, sur le Japon.  http://www.voyagecast.ch/voyagecast-31-des-akb48-des-maids-des-love-hotels-et-des-chats-mignons/ […]

Leave A Comment