Un petit tour dans les catacombes pour vous rafraîchir ?

entrée-catacombes-Paris

Il y a quelques endroits que j’ai visité qui ont laissé des empreintes indélébiles dans ma petite tête. Le Taj Mahal en Inde, Leh au Ladakh, la plongée de nuit aux Maldives, New York… et depuis peu, les catacombes de Paris. Autant vous le dire, j’ai rarement eu autant de questions en visitant un endroit, mes réflexions métaphysiques sur tout ça ne sont d’ailleurs pas terminées (je vous en parlerai dans un autre article). Mais l’heure n’est pas à la réflexion, je vous emmène dans le royaume des ténèbres, bienvenue en outre-tombe !

De la rue à l’abîme

L’entrée des catacombes se trouve près du cimetière Montparnasse, place Denfert (si si, c’est vrai). Premier constat, une longue file interminable de gens devant l’entrée… Normal, plus de 300 000 visiteurs par an se bousculent pour aller se perdre dans le sous-sol de Paris et seul 200 personnes sont autorisées à la fois… Ajoutez à ça que les horaires d’entrées sont de 10h à 16h et vous comprendrez qu’il faut se lever tôt pour profiter des catacombes ! Ceci dit c’est agréable, on peut facilement être seul dans le couloir, ça rajoute du piment à la visite…

La température baisse en descendant les 140 marches qui vous mèneront au niveau des catacombes, il fait 14° en moyenne, de quoi se rafraîchir en été ! Les catacombes (l’ossuaire municipal) sont en fait une partie des 300 kilomètres de galeries qui se trouvent à 20 mètres de profondeur sous le sol parisien. Anciennes carrières de pierre à bâtir et de gypse, une partie a été comblée ou foudroyée pour sécuriser le sol, on y trouve aussi les catacombes (visitables ou non) et beaucoup de parties peu explorées… Bref, des couloirs étranges, des sculptures, des galeries aménagées, des ossuaires… de quoi stimuler l’imagination la plus sombre !

Si vous voulez de l’horrible, lisez Wikipédia, c’est fascinant… Entre le fossoyeur qui aurait enterré 90 000 cadavres en moins de 30 ans, les tas de cadavres deux mètres au-dessus de la rue, les exhalaisons de cadavres qui passent dans les maisons et une cave qui se remplit de milliers de corps suite à un effondrement… beurk ! Paris devait être joyeux à l’époque !!! Les ossements sont nettoyés, un rite (dark à souhait) accompagne ensuite les corps qui sont balancés dans un puits (si si). Six millions de dépouilles sont ainsi mises dans les sous-sols, rassemblés suivant le lieu où ils étaient, cimetière d’églises, monastères ou lieux de cultes…

arrête-cest-ici-lempire-de-la-mort-catacombes-Paris

Arrête ! C’est ici l’empire de la mort

Non, je n’invente rien, après quelques couloirs vides, c’est avec cet alexandrin qu’on est accueilli à l’entrée des catacombes… sinistre à souhait ! D’ailleurs, on vous retournant après l’entrée, vous verrez écrit « quooumque ingrederis, quitur mors corporis umbra », ce qui veut dire « où que vous alliiez, la mort suivra l’ombre de votre corps » (non, je ne sais pas le latin, Google si). Passé ces petites phrases fort accueillantes, vous arrivez au coeur des catacombes, un chemin au milieu des morts…

Des murs d’ossements de chaque côté , des plaques de marbres avec des citations macabres, les catacombes sont vraiment un lieu étrange. Ce qui m’a impressionné, c’est que les ossements sont arrangés « artistiquement », un style « romantico-macabre » il paraît… Mouais, je dis qu’il faut quand même avoir un cerveau un peu malade pour voir des milliers de crânes et se dire: tiens, si je faisais un coeur, ça ferai mignon hi hi hi… Hé oui, encore une fois, ce n’est pas des bêtises, il y a vraiment un coeur en crânes !!! Bon, j’en reparlerai dans un prochain article, mais c’est quand même très spécial. De 1833 à 1850 elles ont d’ailleurs été interdites de visites, même si c’est l’église qui se cachait derrière cette interdiction.

mur-dos-catacombes-Paris

On y va ?

Oui. Par contre, à mon avis, c’est un lieu qui se visite en solo, histoire de s’imprégner de l’atmosphère particulière, de méditer sur les poèmes de mort le long du chemin… Ça serait dommage de passer à côté de cette dimension en visitant l’endroit avec une bande de potes. De même, petit conseil pour améliorer la visite: on entre par petits groupes, n’hésitez pas à laisser filer les autres pour être bien seuls dans les couloirs, ça aide à l’immersion et donne justice à l’acoustique souterraine de ce lieu insolite…

Infos pratiques

autre-maquette-catacombes-Paris

citation-Marc-Aurel-catacombes-Paris

autel-des-morts-catacombes-Paris

By | 2016-11-14T20:18:40+00:00 août 12th, 2013|billet|1 Comment

About the Author:

Jonathan, 31 ans, suisse, polymécanicien, voyageur, producteur de contenu sur le voyage depuis 4 ans, sur l’anthropologie depuis 2 ans.
Convaincu que l’anthropologie et les sciences sociales devraient être plus mises en avant, essaie de faire ce qu’il peut pour aller dans ce sens.

One Comment

  1. […] Un petit tour dans les catacombes pour vous rafraîchir ? sur Anthrostory […]

Leave A Comment