Quels podcasts et audiobooks emporter en voyage ? Sciences sociales, français et anglais

Bonjour et bienvenue sur AnthroStory !

L’hiver débarque dans nos contrées, une excellente excuse pour partir en voyage avec tout l’argent gagné via Patreon, les pubs YouTube et les commissions Amazon d’AnthroStory. Ha, on me dit dans l’oreillette que ça peut éventuellement suffire pour me payer le trajet à l’aéroport, pas plus.

Bon, du coup, heureusement qu’il me reste des heures supplémentaires et des vacances en rab, de quoi me promener en Asie, en Indonésie et en Malaisie plus précisément.

Vous me direz, mais on s’en fou ! Ouais je sais, mais quand même, je prépare toujours un truc avant de partir en voyage de longue durée, et je pense que ça peut vous intéresser.

Comment faire son sac à dos ? Non, c’est pas ça, quelques t-shirts, des slips et des tongues entassées et c’est bon. Comment réserver un hôtel ? Pas non plus, vous connaissez AirBnb et Agoda, rien à dire de plus. Comment faire son itinéraire ? Je saurais pas vous dire, j’ai juste fait quelques points sur la carte et on verra bien, je vais pas en voyage pour ne pas être libre !

Mon vrai problème avant de partir en voyage, c’est que je sais qu’il va me falloir énormément de trucs à écouter, entre l’avion, les inévitables attentes, les soirées tranquilles, les longs trajets, bref, en voyage, je lis et j’écoute énormément de choses.

J’ai donc fait ma petite sélection, et comme vous aussi vous aimez écoutez des gens parler pendant des heures, je vais vous en faire profiter, avec un focus particulier sur les sciences sociales et la science en général, même si, évidemment, je ne vais pas m’empêcher de faire quelques digressions.

Petit détail non négligeable, une très grosse partie des podcasts et des livres audio que je vais vous conseiller sont en anglais. Ben oui, niveau livre audio c’est presque un désert abyssal contre une galaxie infinie, niveau podcast on est aussi très loin d’atteindre la richesse et la qualité anglophone.

Un petit mot là-dessus: n’ayez pas peur de vous lancer dans l’écoute en anglais, c’est bien plus facile à comprendre qu’on ne le croit et, avantage non négligeable, savoir l’anglais me semble indispensable tant pour votre intérêt scientifique que pour la communication en voyage. C’est simple, entre un et deux mois avant chaque voyage, je switch toutes mes écoutes en anglais, podcasts ou livres audio, pour me remettre dans le bain et récupérer un peu de vocabulaire.

Mais avant de passer à l’anglais, voici un extrait du premier podcast dont j’aimerai vous parler…

PodcastScience

Podcastscience 84, la démocratie à la moulinette des maths et de la science.

Hé oui, même si PodcastScience parle plus souvent de sciences dites dures que de sciences sociales, ils ont tout de même abordé des sujets qui s’y rattachent, ils ont 276 épisodes à leur actif, dont celui dont est tiré l’extrait, sur la démocratie. Rien à dire sur PodcastScience, je suppose que de toute façon vous les écouter déjà, piochez les thèmes que vous préférez, et bonne écoute ! Celui-ci était l’épisode 84.

Un autre épisode que je vous conseille, qu’on peut aussi rattacher aux sciences sociales, c’est cette épisode:

Il s’agit de l’épisode numéro 215, l’histoire de la médecine, avec Nota Bene que vous connaissez certainement si vous vous baladez de temps en temps sur YouTube.

Comme je le disais, il y a énormément d’épisodes, tous de qualité. Si la qualité audio de certains épisodes vous rebutent, passez au suivant, les enregistrements ne sont pas toujours faciles à réaliser !

Scepticisme Scientifique

Même conseil pour un podcast que j’aime beaucoup, Scepticisme Scientifique, fondé par Jean-Michel Abrassart que vous avez déjà entendu sur AnthroStory. Là aussi, énormément de sujets sont traités, du plus étonnant au plus classique.

Ici par exemple, un épisode indispensable, sur les sondages, un sujet super important puisque les médias en parlent souvent, c’est l’épisode 133.

Un autre sujet génial, dont j’ai appris l’existence justement grâce à Jean-Michel, la paranthropologie, épisode 178.

Un dernier, pour la route, peut-être plus funny pour ceux qui ont besoin d’un épisode tremplin, l’épisode 244, la science derrière Gorzilla !

Temporium

On passe à l’histoire, avec un épisode d’une grande qualité, tant au niveau de la qualité des sujets, des recherches qu’ils impliquent, tout en ayant une maitrise parfaite du niveau technique. Je suis un grand fan, Temporium, de Richard Fremder.

Cet épisode nous parle des vikings, son titre est « la saga des vikings », vous en trouverez un autre sur le sujet, tout aussi intéressant, « les vikings et le mythe du barbare ». Toujours pas convaincu d’écouter Temporium ? Voici un sujet qui devrait plaire à tout le monde.

Haaa, j’en vois que ça intéresse, forcément, quand on parle de l’histoire de la bière, là il y a du monde !

Mais pour les plus fins d’entre vous, ceux qui ont vraiment du goût, en voici un autre qui devrait vous plaire… L’histoire du whisky.

Bien entendu, Temporium parle d’énormément de sujets, des rois de France au tombeau du Christ, et c’est à écouter sans aucune modération.

La Sphère

Avant de passer aux productions anglophones, j’aimerai vous parler brièvement d’une émission radio québécoise, La Sphère, dont voici un petit extrait pour ceux qui ont peur de ne rien comprendre.

Vous me direz, quel rapport avec les sciences humaines, c’est une émission Tech ? Et bien justement, là ou la plupart des podcasts se concentrent sur un aspect très technologique et technique, voire commercial, La Sphère voit souvent la Tech avec un regard très social, s’intéresse aux interactions, aux changements de société et même, chose rarissime dans les podcasts Tech, à l’art numérique. Ils ont d’ailleurs déjà interviewé des anthropologues, chose si rare qu’ils méritent une mention spéciale.

Et, là je sais que je vais en énerver certains, mais c’est une des seule émission Tech à chercher la parité dans l’équipe ET dans les invités, choisissant la discrimination positive pour y arriver. Le manque de représentation féminine dans les médias, surtout Tech et scientifique, exacerbée par le manque total d’intérêt sur la question de la plupart des podcasteurs, fait que là aussi, La Sphère est à écouter et à soutenir.

24fps

On redevient un poil plus léger, pour finir sur la podcastosphère francophone, avec un podcast que j’aime beaucoup, n’y cherchez pas de sciences humaines, mais c’est pour faire une pause entre des thématiques plus complexes, quoi que.

Un podcast cinéma qui parle de Jurassic Parc, évidemment, je ne peux qu’être un grand fan ! 24 fps est un podcast sur le cinéma qui a pour particularité de parler des films scènes par scènes, permettant d’avoir un avis détaillé, tant sur la réalisation, les acteurs, le scénario et les histoires de tournage.

La première partie, sans spoiler, est toujours très richement documentée par Jérôme, avec une préparation exemplaire, une mine d’or pour ceux qui aiment le cinéma. La deuxième partie est, elle, avec spoiler.

Hé oui, ils ont fait pleins d’épisodes sur Star Wars, ils sont extrêmement détaillés, même pour un fan comme moi qui a regardé des reportages sur les films. C’est long, très long, mais c’est probablement ce qu’il y a de plus complet à écouter sur les saga Star Wars, et je m’incline totalement devant la masse de travail effectuée.

On abandonne le cinéma et le français pour l’anglais, entre podcasts et livres audio.

This Anthropological Life

This Anthropological Life, dont vous venez d’entendre un extrait, est un podcast sur l’anthropologie, créé par cinq anthropologues. Leurs épisodes sont parfois des discussions comme vous venez de l’entendre, ici sur la démocratie, d’autres sont des sortes de reportages de terrain. Les sujets sont très variés, de la construction du podcast en lui-même aux débats autour de l’anthropologie à la bière en passant par la violence et la technologie. Bref, tout ce qui concerne l’humain, pas vraiment loin de ce qu’on veut faire sur AnthroStory. Il faut ajouter qu’ils sont, depuis peu, soutenus par l’AAA, l’Association Américaine d’Anthropologie.

Il existe d’autres podcasts sur l’anthropologie en anglais, souvent faits par des étudiants. La qualité est fort variable, la qualité d’enregistrement aussi et ils sont souvent plus fait pour des anthropologues que pour les amateurs, n’ayant croché à aucun je ne saurais que vous conseiller de taper « podcast anthropology » sur Google et de faire votre choix.

Suite logique de The Anthropological Life, ce podcast que vous devriez tous écouter.

This American Life

7

Suite logique parce que c’est This American Life, probablement une des meilleure émission radio jamais produite, au départ sur NPR, puis en podcast, dirigée par un maitre du storytelling, Ira Glass. Dans l’émission dont l’extrait est tiré, « the problem we all live with », Nikole Hannah-Jones parle de l’éducation aux US, et principalement du problème de la ségrégation entre les écoles pour blancs et celles pour noirs. Parce que oui, si la ségrégation n’existe plus officiellement depuis des années, en vrai, elle est toujours là. C’est probablement un des épisodes que j’ai préféré, c’est hard, on se prend de la vrai vie en plein dans la gueule, ça révolte, bref, c’est juste du très très très bon comme on en entends rarement.

Evidemment, ce n’est pas de l’anthropologie, c’est du journalisme narratif, du reportage de terrain très monté, on pourrait éventuellement parler d’ethnographie légère et subjective. Mais c’est dans le titre, des images audio de vie américaine, de ces cotés les plus funs aux histoires les plus sombres.

Micro instant je m’énerve tout seul contre les gens, mais ces derniers mois m’ont passablement énervés, tant dans les médias que sur les réseaux sociaux et les rencontres IRL, surtout avec des français.

Non, je ne parle pas de la déception de No Man’s Sky. Non, c’est pas l’élection de Trump, si les gens lisaient des sources différentes ils l’auraient vu venir depuis longtemps, j’en parlerai dans un prochain épisode, mais un anthropologue avait un écrit un superbe article en mai par exemple.

Non, je veux parler de la vision « générale » des américains depuis la France, avec des phrases révoltantes du genre « un peuple de cons avec un président con, c’est bien mérité ». Bon, c’est pas pour dire, mais vu la tronche et la popularité de Hollande, je sais pas si j’oserai la ramener en tant que français, mais passons.

Oublions aussi l’illogisme de toutes ces remarques, Barrack Obama ayant été élu avec le même processus démocratique et dans le même pays « de cons ».

Oublions aussi qu’une vision critique de l’ère Obama nous laisserait sur un « bof ouais pas si mal mais bof quand-même » et qu’en principe on ne commence à juger le mandat d’un président qu’après les 100 premiers jours. Ben oui, même si on est en droit d’avoir des doutes sur la présidence de Trump, il faut attendre.

Déjà, penser que 320 millions de personnes sont connes, n’ont pas d’instruction et sont incapables de réfléchir, c’est assez scandaleux. Et surtout, c’est faux. Et ça vient généralement de gens qui n’ont jamais foutu les pieds aux US, ne se sont pas intéressés à son histoire, ignorent tout de la réalité de tout les jours et ne comprennent finalement pas grand chose. Tout ce qu’ils savent ne vient que par le prisme des grands médias français, pas forcément la meilleure source d’informations pertinentes sur les US.

Comme bien souvent, ceux qui ont voyagé là-bas ont des avis plus nuancés, ils n’occultent pas certains aspects politiques aux sociaux pour le moins discutables, mais voient la complexité des problématiques avec plus de pertinence. Rien ne vaut les longues discussions avec des américains d’origine et classes sociales variées pour commencer à entrevoir la réalité. Mais malheureusement, tout le monde n’a pas le temps et l’envie et de voyager, et c’est pour ça que des émissions comme The American Life peuvent être une bonne source d’information.

Par exemple, l’épisode dont j’ai passé l’extrait peut, en moins d’une heure, vous éclairer sur le racisme plus ou moins conscient de la population américaine, des problèmes liés à l’éducation et à son importance pour trouver un travail et pourra même vous mettre à la place d’élèves noirs.

Ou encore, cet épisode, qui a remporté des prix.

Dans l’extrait que vous venez d’entendre, « a giant pool of money », Alex Bloomberg parle de la crise des subprimes, de tout le système qui a permis qu’une telle chose se produise. C’est probablement la meilleure vulgarisation faite sur ce sujet.

Sur plus de 500 épisodes, The American Life a couvert une multitude de sujets, c’est très agréable à écouter, c’est du top niveau.

On the Media et Recode Media

Si les médias et les analyses des médias vous intéressent, je vous suggère l’écoute de « On the Media » sur NPR et de « Recode Media » de Peter Kafka, deux sources très intéressantes et complémentaires. Les épisodes d’après l’élection de Trump sont particulièrement intéressants et c’est une bonne entrée dans ces podcasts si vous ne les écoutez pas déjà.

Planet Money

Petite transition, vous savez ce qu’il s’est passé après la diffusion de l’épisode « a giant pool of money » sur The American Life ? NPR s’est dit qu’il était dommage qu’il n’existe pas d’émission de vulgarisation sur la finance et que le public en était fortement demandeur.

Résultat: la création de Planet Money. « Ouais mais la finance c’est chiant pis c’est compliqué », vous dites-vous peut-être. Ben non, preuve avec cet excellent épisode sur l’économie des zoos (the Zoo Economy), ou acheter et vendre est interdit…

Très bien produits, ils s’intéressent au commerce, à la finance, finalement partout ou il y a échange de valeurs, que ce soit sur le net ou ailleurs, et c’est très bien vulgarisé. Comprendre l’économie me semble indispensable dans un monde capitaliste, et Planet Money rend cette tâche agréable.

The Phileas Club

Un autre podcast, créé par un francophone mais en anglais, que j’aime beaucoup:

The Phileas Club, fait par Patrick Beja, aussi créateur du Rendez Vous Tech, Positron, Appload et d’autres, est une émission qui regroupe des invités du monde entiers qui parle des sujets qui font l’actualité chez eux, mais aussi de la vision « nationale » des actualités extérieures. Les discussions y sont détaillées, équilibrées, les invités sont de qualité, c’est du tout bon ! Il est rare de voir des podcasts aussi cosmopolites et avec une vision aussi globale de l’information, ils font partie des podcasts dont l’existence est, à mon avis, nécessaire. Et le ton de la discussion fait qu’il est très agréable et facile à comprendre, même pour ceux dont le niveau d’anglais est très moyen.

The Skeptic’s Guide to the Universe

Un autre podcast dont je ne vais pas diffuser d’extrait, mais à écouter quand-même: The Skeptic’s Guide to the Universe, un podcast qu’on pourrait rattacher à Scepticisme Scientifique sur certaines thématiques. Les sujets traités sont variés, certains concernent directement les sciences sociales, d’autres non, par une équipe qui marche bien, des centaines d’épisodes à leur actif, à écouter sans hésitation pour affiner son esprit critique !

Lore

On quitte totalement ou presque le domaine de la science et du scepticisme avec deux podcasts dont je vous conseille l’écoute pour vous détendre.

Lore, un podcast magnifiquement produit qui raconte des histoires qui font souvent peur, souvent en liens avec le paranormal, les légendes et les mythes qui nous entourent. Rien de scientifique ni de critique, ici on est là pour écouter des histoires. Ce que vous venez d’écouter est l’introduction de l’épisode 14: the Others.

Astonishing Legends

Un autre podcast du genre, quoi que moins produit, dont j’aime certains épisodes:

Astonishing Legends, que vous venez d’entendre, c’est une discussion entre deux potes fans de paranormal et d’histoires étranges, ils mettent un gros focus sur une histoire différente à chaque épisode, ici celle du Bigfoot qui kidnappe un chercheur d’or.

Avertissement de rigueur: ce n’est pas un podcast sceptique. Si, sur certains épisodes, notamment cette histoire du bigfoot, ils admettent que l’histoire est absurde et qu’ils la racontent plus parce que c’est une histoire funny que parce qu’ils y croient, ils n’ont pas un regard critique sur beaucoup d’autres. Si je les écoute, c’est parce que se sont des histoires sympa et qu’on en apprend sur le folklore de certaines régions, et parce qu’une bonne histoire n’a pas besoin d’être vraie pour être une bonne histoire. Je trouve que la publicité est trop présente sur les derniers épisodes et c’est donc beaucoup moins sympa à écouter, je vous conseille l’épisode « kidnapped by Bigfoot: the Albert Ostman Story », les épisodes sur Amelia Earhart et « the Pearl of Siberia »

Startup

Dernier conseil de podcast à écouter, Startup, de Gimlet Media, par Alex Bloomberg, ancien de The American Life et Planet Money, et oui, le monde est tout petit !

Dans la première saison, clairement la plus intéressante et la plus intimiste, on suit Alex Bloomberg qui vient de quitter NPR pour fonder une startup en rapport avec les podcasts, sans savoir précisément quoi ni comment. C’est absolument passionnant, une vision de ce que c’est en vrai, avec toutes ses questions, ses joies, ses peurs et ses déceptions.

Dans l’extrait qui va suivre, on suit Alex et son collaborateur qui cherchent un nom pour leur nouvelle startup, et Alex va ensuite le dire à sa femme…

Ouais, pas du tout la réaction qu’on souhaite avoir, et c’est justement une des chose qui rend ce podcast vraiment très fort, cette sincérité brute ou presque aucun polish n’a été passé. Je dis presque, parce que si vous connaissez un peu le travail d’Alex Bloomberg, vous savez que chaque épisode est très travaillé et que presque rien n’est laissé au hasard. Mais qu’importe, c’est un must pour les fans de Silicon Valley !

Livres audio, Great Courses

Pour finir, je vais vous conseiller quelques livres audio sans en mettre d’extrait pour éviter de me faire striker par YouTube.

Dans l’ensemble, j’utilise beaucoup Audible FR, qui est un service lié à Amazon qui permet d’avoir un abonnement mensuel qui débloque un nouveau livre audio par mois. Les prix sont super avantageux, il y a souvent des actions et la qualité est toujours top.

Comme dit en introduction, il n’y a presque aucun livre ou cours de science sur Audible en version française. Vous pouvez quand-même les chercher sur le site français, mais je pense que c’est mieux d’utiliser audible.com. Déjà, la recherche est plus facile même si elle est limitée à l’anglais, mais en plus vous allez souvent recevoir des offres spéciales, genre des livres à 5$, trois pour le prix d’un etc, offres que vous n’aurez pas, je pense, via le store français, ou alors vous les aurez mais pour des livres francophones, pas pratique.

Autre remarque, avant que je me fasse brûler vif par les adeptes du logiciel libre et des anti-Amazon: il y a des DRM sur les livres. Ce qui veut dire que si vous voulez les écouter sur un lecteur mp3, il va falloir les débloquer d’abord avant de les transférer. Ca ne pose aucun problème si vous les écoutez uniquement sur PC, ou alors sur vos smartphones, les App sont très bien faites et proposent même parfois du contenu enrichi. Mais c’est super chiant si, comme moi, vous avez un lecteur mp3 old school, pour info j’ai un Cowon Plenue D, parce qu’il a 100 heures d’autonomie et que c’est juste génial en voyage.

Il y a des moyens, évidemment, de débloquer vos livres achetés sur Audible, mais c’est chiant et ça complique pas mal le processus.

Et sinon, ben vous pouvez toujours aller chercher ces livres chez l’ami Torrent de Pirate Bay, heu non pardon, l’ami Laurent de l’Anse des Flibustiers, lapsus.

Je vous conseille les Great Courses, qui sont des lectures faites par des professeurs spécialisés, très longues mais très documentées, surtout sur l’histoire.

Par exemple, « the Other Side of History: Daily Life in the Ancient World ». Le principe est simple: parler d’histoires, mais en s’intéressant aux gens du peuples, aux femmes, aux esclaves, dont les histoires sont souvent laissées de coté au profit de l’histoire des riches et des rois.

Ou encore « the Vikings », sur… les vikings, « the Story of Human Language », « the Medieval World » et « the Barbarian Empire of the Steppes ». Mais il y en a vraiment pleins, sur la bouffe, la science-fiction, la mythologie, ils sont super complets et super longs.

Hors Great Courses, vous avez aussi « Sapiens: a Brief History of Humankind » de Yuval Noah Harari, en anthropologie il y a quelques livres aussi, genre « Biological Anthropology: an Evolutionary Perspective », « Social and Cultural Anthropology: a Very Short Introduction », « a Macat Analysis of Claude Lévy-Strauss’s Structural Anthropology », quelques livres de Jared Diamond comme « Collapse » et « Guns, Germs and Steel ».

Bref, si avec ça vous n’en avez pas assez, je ne sais plus quoi faire !

Evidemment, entre tous ces cours et ces livres très sérieux, j’écoute du Kim Stanley Robinson, du Asimov, pleins d’autres auteurs de SF, du Star Wars, bref, en livre audio anglais, vous avez de tout !

Tous les liens sont dans l’article qui accompagne cette épisode, tapez juste AnthroStory et le titre du podcast « Quels podcasts et livres audio écouter en voyage ? » et vous trouverez votre bonheur.

A dans deux semaines, tchao bonsoir !

By | 2016-12-18T12:26:48+00:00 décembre 21st, 2016|billet, Billets, Divers, Podcast, Podcast, sciences-sociales|0 Comments

About the Author:

Jonathan, 31 ans, suisse, polymécanicien, voyageur, producteur de contenu sur le voyage depuis 4 ans, sur l'anthropologie depuis 2 ans. Convaincu que l'anthropologie et les sciences sociales devraient être plus mises en avant, essaie de faire ce qu'il peut pour aller dans ce sens.

Leave A Comment