AnthroStory Live http://www.anthrostory.com Anthropologie et sciences sociales, voyage, littérature et backstage, tout ce que nous ne pouvons pas diffuser sur AnthroStory par manque de place. Thu, 31 Aug 2017 11:51:33 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.8 Anthropologie et sciences sociales, voyage, littérature et backstage, tout ce que nous ne pouvons pas diffuser sur AnthroStory par manque de place. La plupart des épisodes seront enregistrés en voyage, suite à la lecture d'un article génial, de la visite d'un festival ou d'un musée qu'on a vraiment adoré... ou pas ;). AnthroStory clean AnthroStory contact@anthrostory.com contact@anthrostory.com (AnthroStory) AnthroStory le podcast sur l'anthropologie ! AnthroStory Live http://www.anthrostory.com/wp-content/uploads/2017/04/LIVE.jpg http://www.anthrostory.com TV-G Bern, Swiss 126098268 🎙 Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Hard mode http://www.anthrostory.com/%f0%9f%8e%99-mettre-podcast-audio-youtube-hard-mode/ Tue, 29 Aug 2017 11:32:31 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11684 http://www.anthrostory.com/%f0%9f%8e%99-mettre-podcast-audio-youtube-hard-mode/#respond http://www.anthrostory.com/%f0%9f%8e%99-mettre-podcast-audio-youtube-hard-mode/feed/ 0 <p>🎙 Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Hard mo [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/%f0%9f%8e%99-mettre-podcast-audio-youtube-hard-mode/">🎙 Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Hard mode</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> 🎙 Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Hard mode Vous faites du podcast audio et vous êtes tentés par le YouTube game ? Voici quelques conseils en mode avancés, pour ceux qui veulent autre chose qu’une image fixe et comprendre comment tout ça ... 🎙 Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Hard mode Vous faites du podcast audio et vous êtes tentés par le YouTube game ? Voici quelques conseils en mode avancés, pour ceux qui veulent autre chose qu’une image fixe et comprendre comment tout ça fonctionne dans les détails. Pour ceux qui trouvent ça compliqué, allez plutôt vers la vidéo qui porte le même titre mais en « easy mode » ;). Dans cette épisode, j’aborde l’audio, la vidéo, le partage, le titre, la description, les statistiques, la monétisations, les mots-clés (tag) et des conseils en vrac. Entre autre: – Couper le générique du début en audio. – Changer le montage voire tronçonner l’épisode en plusieurs parties. – Se filmer en face cam. – Utiliser OBS ou Xsplit. – Filmer des compléments pour enrichir la vidéo et le partage sur les réseaux sociaux. – Utiliser yt2fb.com pour le partage des vidéos sur YouTube. – Toujours mettre les mots clés en premier dans les titres et dans les descriptions. – Changer un titre en question. – Pour les statistiques, ce qui est important pour YouTube est en haut sur la page des statistiques, pour l’instant la durée de visionnage et la durée moyenne de visionnage. – Pour savoir si la vidéo marche bien, ne pas oublier de regarder l’onglet « fidélisation de l’audience ». – Pour la monétisation, vérifier « les lectures monétisées estimées » si les revenus ne semblent pas correspondre au CPM. – Utiliser tubebuddy pour les mots clés. – Ne jamais toucher une vidéo qui performe beaucoup mieux que les autres. – Ne pas publier au milieu de la nuit. – Partager rapidement sur les réseaux sociaux pour garder une bonne vélocité. – Plus on publie mieux c’est (pour les stats et en gardant la qualité), mais espacer les vidéos d’au moins 24 heures pour ne pas pénaliser la vélocité. – Faire des playlists thématiques. – Ne pas oublier de déclarer à YouTube qu’on fait une déclaration commerciale si c’est le cas. – Ne pas oublier de mettre un écran de fin (seulement dispo en version PC, sur mobile sur YouTube Creator l’option n’apparaît […] AnthroStory clean 32:41 Jonathan 11684 Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Easy mode http://www.anthrostory.com/mettre-podcast-audio-youtube-easy-mode/ Mon, 28 Aug 2017 19:31:44 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11681 http://www.anthrostory.com/mettre-podcast-audio-youtube-easy-mode/#comments http://www.anthrostory.com/mettre-podcast-audio-youtube-easy-mode/feed/ 2 <p>Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Easy mode [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/mettre-podcast-audio-youtube-easy-mode/">Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Easy mode</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Easy mode Vous faites du podcast audio, mais vous vous dites qu’avoir une version vidéo de votre podcast sur YouTube peut être intéressant ? Mais vous ne savez pas comment faire… c’est embêtant. Comment mettre un podcast audio sur YouTube ? Easy mode Vous faites du podcast audio, mais vous vous dites qu’avoir une version vidéo de votre podcast sur YouTube peut être intéressant ? Mais vous ne savez pas comment faire… c’est embêtant. Dans ce podcast, je vais vous donner quelques techniques super simples et gratuites pour uploader facilement vos podcasts audio sur YouTube. Dans la prochaine, je vous donnerai d’autres techniques qui demandent un peu plus d’efforts mais qui peuvent donner de meilleurs résultats. En bref, dans cet épisode, je vous parlerai de: – Pourquoi mettre son podcast audio sur YouTube ? – Pourquoi ne pas mettre son podcast audio sur YouTube (il y a quelques cas ou ça peut être une mauvaise idée). – Comment faire une vidéo qui peut être uploadée facilement ? Avec des conseils sur les outils à utiliser. – Un rapide mot sur la publicité sur YouTube. . Un petit segment sur les histoires de copyright auxquelles vous serez peut-être confronté (on est pas vraiment habitué à avoir ça en podcast audio). – Quelques petits conseils en vrac pour vous aider à débuter. Précision sur les vidéos à image fixe pour les podcasts Entre la sortie du podcast et aujourd’hui, un truc important à changer, Facebook semble avoir modifié son algorithme, ou va le faire, pour les vidéos  qui ont une image fixe tout du long. Il semble que ces vidéos, jugées de mauvaise qualité et ne recueillant que peu d’engagement, se voient pénalisés dans le ranking comparé à des vidéos « normales ». Autrement dit, générer simplement une vidéo à image fixe n’est plus une bonne idée pour Facebook. Donc, ou ça vous est égale parce que vous ne visez de toute façon pas les vidéos natives sur Facebook, mais les liens YouTube, ou il vous faut créer des vidéos avec des images qui bougent, je vous donne pas mal de solutions relativement simples par ici: Liens utiles Voici les sites/outils que je cite dans le podcast (aucun lien affilié, aucun rapport commercial avec eux). – Libsyn (hébergeur de podcasts) – Blubrry (hébergeur de podcasts) – Auphonic […] AnthroStory clean 13:17 Jonathan 11681 Top secret: les francs-maçons, au Musée d’Histoire de Berne (et Musée Einstein) http://www.anthrostory.com/top-secret-francs-macons-musee-histoire-berne-musee-einstein/ Sun, 06 Aug 2017 14:44:03 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11657 http://www.anthrostory.com/top-secret-francs-macons-musee-histoire-berne-musee-einstein/#comments http://www.anthrostory.com/top-secret-francs-macons-musee-histoire-berne-musee-einstein/feed/ 1 <p>Top secret: les francs-maçons, au Musée d'Histoire de B [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/top-secret-francs-macons-musee-histoire-berne-musee-einstein/">Top secret: les francs-maçons, au Musée d’Histoire de Berne (et Musée Einstein)</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> Top secret: les francs-maçons, au Musée d’Histoire de Berne (et Musée Einstein) Je dois vous avouer un truc: j’adore les théories du complot. Aliens, francs-maçons, illuminatis, reptiliens, je suis fan. Par contre, évidemment, Top secret: les francs-maçons, au Musée d’Histoire de Berne (et Musée Einstein) Je dois vous avouer un truc: j’adore les théories du complot. Aliens, francs-maçons, illuminatis, reptiliens, je suis fan. Par contre, évidemment, je le lis comme de la science-fiction. Hors science-fiction et discussions délirantes de geeks autour d’un feu, j’aime aussi m’informer sur la réalité, sur ce qui se cache (et qui est généralement beaucoup moins fun) derrière les théories plus ou moins farfelues. Si on n’a pas encore vraiment d’expos sur les aliens, si on exclut le Musée Giger et l’exobiologie (et les trucs vraiment farfelus), on a des expos sur les francs-maçons, et ça, c’est cool. C’est d’ailleurs justement la thématique de la nouvelle exposition temporaire du Musée d’Histoire de Berne, et comme j’y suis passé, j’en profite pour vous en parler un peu. Comme d’habitude, vous pouvez écouter cet épisode via le player au-dessus, mais comme j’ai fait quelques vidéos de l’expo, je vous encourage plutôt à regarder la version YouTube p0ur vous en faire une idée. Un bref aperçu L’expo débute sur quelques rappels essentiels pour ceux qui n’ont vraiment aucune idée sur les francs-maçons, comment ça a commencé, un peu d’historique, quelques parallèles avec d’autres sociétés/clubs qui ont été créés vers la même époque. La franc-maçonnerie, c’est aussi beaucoup de symbolique, et l’expo va vous expliquer d’où ils viennent, ce qu’ils signifient, etc., en commençant avec une maquette du temple de Salomon, dont les deux colonnes sont reprises en tant que symboles maçonniques. Je vous encourage à prêter attention au tapis de cérémonie où vous trouverez un grand nombre de symboles, l’écran à côté vous fournira de bonnes explications. Ce tapis est d’ailleurs un vrai tapis de la Loge D’Espérance, une Loge bernoise qui ne se situe pas très loin du Musée. Ensuite, vous pourrez « assister » à un rite maçonnique, une salle de la Loge D’Espérance ayant été reproduite à l’identique dans le Musée. Il s’agit d’un rituel de passage de « non-maçon » à franc-maçon, c’est très court, mais ça vous permettra d’en apprendre un peu plus. C’est uniquement en audio et en allemand, mais […] AnthroStory clean 27:23 Jonathan 11657 Hello, Robot. Design between Human and Robot au Vitra Design Museum http://www.anthrostory.com/hello-robot-design-between-human-and-robot-vitra-design-museum/ Fri, 14 Jul 2017 17:47:52 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11652 http://www.anthrostory.com/hello-robot-design-between-human-and-robot-vitra-design-museum/#respond http://www.anthrostory.com/hello-robot-design-between-human-and-robot-vitra-design-museum/feed/ 0 <p>Hello, Robot. Design between Human and Robot au Vitra D [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/hello-robot-design-between-human-and-robot-vitra-design-museum/">Hello, Robot. Design between Human and Robot au Vitra Design Museum</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> Hello, Robot. Design between Human and Robot au Vitra Design Museum Une urne mortuaire, un robot qui n’en est pas un, un clip de Björk, un moine robot, bienvenue au Vitra Design Museum, dans l’expo temporaire Hello, Robot, à Weil am Rhein, Hello, Robot. Design between Human and Robot au Vitra Design Museum Une urne mortuaire, un robot qui n’en est pas un, un clip de Björk, un moine robot, bienvenue au Vitra Design Museum, dans l’expo temporaire Hello, Robot, à Weil am Rhein, en Allemagne. C’était une expo temporaire d’une grande qualité, vous en avez d’ailleurs quelques aperçus durant la vidéo, et j’avais envie de partager avec vous les plus belles pièces exposées. Vous pouvez regardez la vidéo en utilisant le player YouTube juste en bas, ou vous pouvez choisir le player audio juste en haut ! Un bref apperçu du musée Pour ceux qui n’y ont jamais été, le Vitra Design Museum se situe en Allemagne, pas loin de la frontière suisse de Bâle, à Weil am Rhein. Il est aussi très simple d’y accéder depuis la France. Il y a trois bâtiments principaux, dans un assez grand parc totalement accessible à pieds. Le premier est très grand, en hauteur, une sorte d’empilement de longues maisons, très design et très sympa. Vous y trouverez l’accueil, un shop, un restaurant, et chaque étage est différent, avec de magnifiques baies vitrées qui donnent sur la ville de Bâle ou la campagne. La plupart des meubles peuvent être achetés, par contre, attention aux prix, c’est loin d’être cheap. Mais ça peut donner de très bonne idées. A 2-3 minutes de marche, vous trouverez le lieux de l’exposition temporaire, ce n’est pas très grand mais très bien agencé et riche, en tout cas pour l’expo Hello, Robot, j’irai voir les prochaines pour en savoir plus. Il vous faudra ensuite marcher pendant environ 10 minutes pour arriver au dernier lieux d’exposition, une grande halle ou vous trouverez du mobilier, au moment de ma visite c’était des chaises, je ne sais pas si ça change régulièrement. Je dirai que ça vaut le coup d’y aller une fois pour voir, ça reste une collection très importante, mais je n’y passerai pas tous mes weekends. Vous trouverez aussi un petit restaurant fort sympathique. Entre les bâtiments, vous verrez des oeuvres architecturales, notamment un grand toboggan, malheureusement fermé à […] AnthroStory clean 22:20 Jonathan 11652 Top 3 des raisons qui poussent AnthroStory à vendre son âme aux GAFAM http://www.anthrostory.com/top-3-des-raisons-qui-poussent-anthrostory-a-vendre-son-ame-aux-gafam/ Wed, 05 Jul 2017 18:26:16 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11648 http://www.anthrostory.com/top-3-des-raisons-qui-poussent-anthrostory-a-vendre-son-ame-aux-gafam/#comments http://www.anthrostory.com/top-3-des-raisons-qui-poussent-anthrostory-a-vendre-son-ame-aux-gafam/feed/ 2 <p>Top 3 des raisons qui poussent AnthroStory à vendre son [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/top-3-des-raisons-qui-poussent-anthrostory-a-vendre-son-ame-aux-gafam/">Top 3 des raisons qui poussent AnthroStory à vendre son âme aux GAFAM</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> Top 3 des raisons qui poussent AnthroStory à vendre son âme aux GAFAM Il y a quelques semaines, Richard Monvoisin, auditeur d’AnthroStory, nous a posé la question suivante: Salut Jonathan, super taff Unique bémol : pourquoi fais-tu la promotion des GAF... Top 3 des raisons qui poussent AnthroStory à vendre son âme aux GAFAM Il y a quelques semaines, Richard Monvoisin, auditeur d’AnthroStory, nous a posé la question suivante: Salut Jonathan, super taff Unique bémol : pourquoi fais-tu la promotion des GAFA ici ? tu cites Google plusieurs fois, le matos Microsoft aussi. A quand l’anthropologie de la servitude volontaire aux outils non libres ? En attendant, super matériel ! Je renvois les étudiant.es sur Anthrostory chaque fois que je peux   Comme c’est une excellente question, j’ai décidé d’y répondre via un AnthroStory Live, que vous pouvez écouter en utilisant le player juste en dessus. Pour ceux qui préfèrent lire, la suite est un résumé du podcast. D’abord, c’est quoi les GAFAM ? Les GAFAM, ce sont simplement les premières lettres des cinq plus grosses entreprises tech au monde (même si, en réalité, il faudrait sans-doute ajouter Alibaba, gros concurrent d’Amazon mais pour la Chine). Donc, on a: Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. La plupart des gens oublient Microsoft, mais leur importance, notamment leurs réserves de cash, les font clairement apparaître dans la shortlist. Excuse 1: la sincérité Donc, pourquoi parle-t-on régulièrement de ces grosses boites tech, sous-entendu sans parler des logiciels libres ? Par sincérité, tout simplement. J’écoute (Jonathan) beaucoup de podcasts tech, et ça me fait toujours délirer de les voir parler des GAFA pendant 3 heures, puis s’extasier sur une obscure news Linux, louer le logiciel libre (qu’ils n’utilisent pas), et poursuivre sur trois heures de GAFA. Il faut l’avouer, j’en ai pas grand chose à faire du logiciel libre, comme la grosse majorité des gens d’ailleurs. Ça fait partie des trucs ou la plupart des gens sont malhonnêtes, ils encensent le logiciel libre, se font justices warriors contre Google, puis vont tranquillement regarder des vidéos sur YouTube… Nous, on est pas comme ça. Petite précision: je travaille depuis plusieurs années sur un MacBook Air, depuis quelques mois sur un IPad Pro, ce qui fait que mes contacts avec le milieu du logiciel libre sont… compliqués ;). Mais avec mon PC sous Microsoft je n’utilisais que […] AnthroStory clean 34:45 11648 Mon retour sur la master classe de Stéphane Breton à Vision du Réel http://www.anthrostory.com/retour-master-classe-stephane-breton-vision-reel/ Mon, 08 May 2017 06:50:49 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11615 http://www.anthrostory.com/retour-master-classe-stephane-breton-vision-reel/#comments http://www.anthrostory.com/retour-master-classe-stephane-breton-vision-reel/feed/ 2 <p>Mon retour sur la master classe de Stéphane Breton à Vi [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/retour-master-classe-stephane-breton-vision-reel/">Mon retour sur la master classe de Stéphane Breton à Vision du Réel</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> Mon retour sur la master classe de Stéphane Breton à Vision du Réel J’ai eu la chance de pouvoir assister à la master classe de Stéphane Breton, ethnologue, cinéaste et photographe, au festival Vision du Réel, à Nyon. Mon retour sur la master classe de Stéphane Breton à Vision du Réel J’ai eu la chance de pouvoir assister à la master classe de Stéphane Breton, ethnologue, cinéaste et photographe, au festival Vision du Réel, à Nyon. Et vu qu’il a dit plein de trucs intéressants, j’ai pensé à vous en faire profiter ! Un court résumé pour ceux qui ne veulent pas écouter le podcast en entiers Ses commentaires sur l’ethnographie Je le trouve plutôt ambigu sur son rapport à l’ethnographie. Il va la critiquer, en critiquer la scientificité, troller allègrement les ethnologues et anthropologues dans la salle, se disant cinéaste avant tout. Puis, à peine quelques phrases plus tard, va répondre une question ou évoquer un sujet en donnant son avis d’ethnologue. C’est un peu étrange, je trouve. Ne le connaissant pas, j’ai tendance à penser qu’il troll et provoque l’ethnologie autant pour assurer un certain mordant à ce qu’il dit que pour attirer l’attention sur certaines faiblesses de celle-ci à ceux qui l’ignoreraient. Dans la master classe, il ira même jusqu’à revenir sur ce qu’il a dit avant la pause sur l’ethnologie pour rassurer l’étudiant qui lui a posé une question. Je dirai juste que critiquer l’université ou l’ethnologie (on l’a aussi fait de temps en temps sur AnthroStory), c’est intéressant, mais qu’il ne faut pas oublier le travail énorme de tous les ethnologues qui sont allés chez les Yanomami avant lui (pour le meilleur et pour le pire). Il arrive quand même très largement après la majorité d’entre eux… Ses conseils pour faire du documentaire Mes mini-commentaires sont entre parenthèses, ce ne sont pas forcément des choses qu’il a dites durant la master classe. Il faut filmer ce qu’on ne veut pas voir, ce qu’on voudrait oublier. (entre autres, ce qui différencie un documentaire d’un film de voyage). En parlant d’une scène d’un film qui n’est pas de lui ou on voit un arc filmé en gros plan: « Sur l’arc, il faudrait le poser dans le décor plutôt que de l’afficher en gros plan, souligner son omniprésence en le mettant en décor sur plusieurs plans. […] AnthroStory clean 36:51 Jonathan 11615 Des singes qui bouffent de l’herbe et une réserve qui marche http://www.anthrostory.com/singes-bouffent-de-lherbe-reserve-marche/ Wed, 26 Apr 2017 20:32:25 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11607 http://www.anthrostory.com/singes-bouffent-de-lherbe-reserve-marche/#comments http://www.anthrostory.com/singes-bouffent-de-lherbe-reserve-marche/feed/ 2 <p>Des singes qui bouffent de l'herbe et une réserve qui m [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/singes-bouffent-de-lherbe-reserve-marche/">Des singes qui bouffent de l’herbe et une réserve qui marche</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> Des singes qui bouffent de l’herbe et une réserve qui marche Vous saviez que les géladas sont la seule espèce de singe qui mange presque exclusivement de l’herbe ? Vous saviez qu’une « réserve » en Éthiopie fonctionne depuis au moins 500 ans, Des singes qui bouffent de l’herbe et une réserve qui marche Vous saviez que les géladas sont la seule espèce de singe qui mange presque exclusivement de l’herbe ? Vous saviez qu’une « réserve » en Éthiopie fonctionne depuis au moins 500 ans, bien avant le trip écologie ? Je suis tombé sur l’article « The Grass-Eating Monkeys of Ethiopia: A protected savanna helps « bleeding heart » geladas thrive – for now. », sur le National Geographic d’avril 2017. Des images magnifiques (que je ne peux malheureusement pas vous montrer », et surtout un message positif: la préservation de la « nature » par des « locaux », sur une très longue période, est possible. Bien sûr, il fallait que je vous en parle. Les géladas, seuls rescapés d’une grande extinction… pour l’instant Les géladas mangent de l’herbe, plus précisément de la guassa, qui pousse dans les hauteurs de l’Éthiopie, et ils sont les seuls primates à avoir ce régime. Ils vivent en groupe de 200 à plus de 600 individus, ont un des répertoires vocaux les plus riches parmi les primates non humains. De loin, ils ressemblent à des babouins, niveau taille et couleur en tout cas. Ils ont une espèce de cape/crinière très imposante, ce qui leur vaut le nom français « singe lion », qui les protège du froid et les rend plus attirants pour les femelles. Ils ont une partie du corps sans fourrure sur le torse, qui a une sorte de forme de demi-sablier. Cette partie est rosée, rouge si le mâle est dominant, ce qui leur vaut le nom anglais de « heart bleeding monkey », le singe au coeur qui saigne. Deux mots sur la communauté Guassa Conservation Vous en apprendrez plus durant le podcast, mais le fonctionnement hyper local de la communauté est vraiment intéressant. Même si elle est plus concernée par la préservation de l’herbe qui pousse dans la région que par les singes, c’est un cercle vertueux qui permet d’avoir un bel équilibre sur le long terme. Le « problème » actuel, c’est la pression de l’agriculture qui monte de plus en plus. L’Éthiopie est le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique après le Nigeria, avec […] AnthroStory clean 17:42 Jonathan 11607 Découvrez la nouvelle team AnthroStory http://www.anthrostory.com/decouvrez-nouvelle-team-anthrostory/ Wed, 26 Apr 2017 19:52:14 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11604 http://www.anthrostory.com/decouvrez-nouvelle-team-anthrostory/#comments http://www.anthrostory.com/decouvrez-nouvelle-team-anthrostory/feed/ 2 <p>Découvrez la nouvelle team AnthroStory Les choses ont p [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/decouvrez-nouvelle-team-anthrostory/">Découvrez la nouvelle team AnthroStory</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> Découvrez la nouvelle team AnthroStory Les choses ont pas mal changé depuis mon podcast message aux anthropologues. J’espérai avoir une ou deux réponses, éventuellement pouvoir accueillir un nouveau membre, mais en réalité, la team grandit très vite ! Découvrez la nouvelle team AnthroStory Les choses ont pas mal changé depuis mon podcast message aux anthropologues. J’espérai avoir une ou deux réponses, éventuellement pouvoir accueillir un nouveau membre, mais en réalité, la team grandit très vite ! J’avais absolument envie de vous les présenter, sachant que vous n’entendrez certains que beaucoup plus tard dans l’année. Deux mots à propos des publicités Facebook Vous le savez certainement, Facebook génère pas mal d’argent grâce aux publicités qu’on peut diffuser dans les fils des utilisateurs. Même une toute petite structure comme AnthroStory peut en profiter, non seulement pour toucher de nouveaux auditeurs, mais aussi pour toucher de nouveaux intervenants. Pour faire court, comme les utilisateurs donnent leurs informations, Facebook, qui les possède, nous permet de sélectionner très précisément qui nous voulons toucher. L’âge, le sexe, la langue, la localisation, le niveau d’étude, les pages aimées, les sujets d’intérêts. Ce qui veut dire que si je veux toucher des anthropologues susceptibles de pouvoir/vouloir participer à AnthroStory, je peux le faire assez facilement. Une bonne partie des nouveaux membres ont été touchés grâce à une publicité Facebook, ou par ses « retombées ». Si vous savez précisément qui vous voulez toucher et que vous choisissez bien votre message, c’est probablement le meilleur moyen (et le moins cher) pour toucher une audience bien précise. LinkedIn marche probablement très bien aussi, mais en français c’est très peu utilisé par des anthropologues. Deux mots sur la team Je vous encourage fortement à écouter le podcast pour en savoir plus, mais ce qui est vraiment génial, c’est qu’on aura une belle variété de compétences. Certains sont anthropologues, d’autres archéologues (une branche de l’anthropologie aux US), l’un est guide-conférencier ce qui le rend particulièrement efficace en histoire et en storytelling, une autre est anthropologue et a fait de l’anthropologie visuelle, très utile en vidéo. Quant à savoir quand vous pourrez les entendre sur AnthroStory, c’est compliqué. Maël sera le premier à venir, pour nous parler de son métier de guide conférencier (voir son blog pour en savoir plus), puis de son métier heurté aux futures technologies comme la réalité virtuelle ou […] AnthroStory clean 17:59 Jonathan 11604 AnthroStory Live débarque, abonnez vous ! http://www.anthrostory.com/anthrostory-live-debarque-abonnez/ Sun, 23 Apr 2017 20:06:37 +0000 http://www.anthrostory.com/?p=11601 http://www.anthrostory.com/anthrostory-live-debarque-abonnez/#respond http://www.anthrostory.com/anthrostory-live-debarque-abonnez/feed/ 0 <p>AnthroStory Live débarque, abonnez vous ! Quoi, encore [...]</p> <p>Cet article <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com/anthrostory-live-debarque-abonnez/">AnthroStory Live débarque, abonnez vous !</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="http://www.anthrostory.com">AnthroStory</a>.</p> AnthroStory Live débarque, abonnez vous ! Quoi, encore un autre podcast ? Oui, et non. Un nouveau flux, mais le même site et la même chaîne YouTube pour éviter de trop tout compliquer. Sur quoi ? L’anthropologie, les sciences sociales et le voyage, AnthroStory Live débarque, abonnez vous ! Quoi, encore un autre podcast ? Oui, et non. Un nouveau flux, mais le même site et la même chaîne YouTube pour éviter de trop tout compliquer. Sur quoi ? L’anthropologie, les sciences sociales et le voyage, bien sur ! Tout ce qui n’est pas assez intéressant pour en parler pendant 30 minutes mais trop pour ne pas en parler Pour ne pas perdre le momentum Le problème avec AnthroStory, c’est qu’on essaie de faire les choses bien. On fait beaucoup de recherches, on prépare les interviews, on écrit nos textes, on les enregistre, on fait du montage, on essaie de trouver des images ou des sons pour compléter les épisodes. D’un côté c’est cool, d’un autre, ça prend beaucoup de temps, et ça nous fait perdre le momentum. Du genre, on finit de lire un article ou un livre, et on aurait envie d’en parler directement, avec les sentiments du moment. Et jusque là, on s’est toujours retenu de le faire, et au fond, c’est un peu con. Sur AnthroStory, on privilégie l’analyse, ou en tout cas on essaie, et c’est bien, mais parfois, saisir l’instant présent, c’est important, avoir un regard lointain mais pas trop. Et puis, au final, on vous partage les choses tellement tardivement que vous ne pouvez pas vraiment en profiter. Du genre, vous parler d’une exposition temporaire un an après sa fermeture… c’est un peu con. Avec AnthroStory Live, on vous en parlera sur les marches du musée, en vidéo, en mode un peu à l’arrache mais sans raconter n’importe quoi pour autant. Voici les « moments » qu’on partagera avec vous sur AnthroStory Live: Un festival de voyage ou de science Un film en rapport avec les sujets qu’on aborde sur AnthroStory Un musée, surtout les expositions temporaires Des épisodes de podcasts que vous ne devriez pas louper. Un article, du genre National Geographic Un livre qui vient de sortir En voyage, parce que ce sont des moments ou saisir l’instant présent est capital Pourquoi faire un nouveau flux ? Parce que vous n’avez pas forcément le temps d’écouter […] AnthroStory clean 13:33 11601